• Météo
  • Flux RSS

La légende sur (Sulzbad) Soultz-les-Bains
probablement vers 1150

La légende de la formation et découverte (Entstehung und Entdeckung) de la source d'un passé lointain raconte :

Pendant que sévissait dans le bourg de Sulzha, une épidémie quasi mortelle parmi le bétail, une seule vache, appartenant à un pauvre petit paysan, se réjouissait d'une excellente santé.

Les habitants ahuris et le pauvre propriétaire de cette vache ne trouvaient de prime abord, aucune explication à ce miracle.

Un jour qu'il suivait sa vache miraculeuse au paturage sur sa prairie, se trouvant au sud du lieu dit, elle se précipite sur une crevasse que la foudre avait creusé récemment, pour s'abreuver.

Le gisement d'eau était abondant.

Les experts en la matière ont vite compris et constaté que cette eau, de nature guérissante, était à l'origine de ce mystère.

Dès lors, on appelait cette crevasse communément le trou de tonnerre (Donnerloch) et ensuite elle devint la source de Sulz (Soultz-les-Bains).

La source qui protège des maux

Il y a longtemps, en des temps éloignés, alors que le pays ne vivait que d'agriculture et que la plus grande richesse du paysan était sa vache, surgit une terrible maladie qui ravagea le cheptel et jeta les hommes dans le désespoir.
Pratiquement toutes les vaches étaient mortes, sauf une. Son heureux propriétaire était ravi, ses voisins soupçonneux.

Comment se faisait-il que cette vache survivait ? On se mit à la suivre et on s'aperçut qu'elle ne buvait pas l'eau de la Mossig comme les autres bêtes, mais qu'elle étanchait sa soif près d'une source à l'est des fermes, au lieu dit Donnerloch. On comprit bien vite que cette eau était salutaire, qu'lle guérissait de nombreux maux et conservait la santé. Du coup, les hommes se mirent à chercher leur propre eau à la source et les maladies disparurent...